Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


                                                                    Affiche de la conférence à l'ECV
Texte de l'affiche :
Ivan Sigg est un artiste à tête chercheuse. Il rêvait d’être paléontologue alors il fait un passage éclair en Math Sup Bio pour faire l’École des Mines puis, bifurque brusquement en fac d’histoire de l’art chez Daniel Arasse. Deuxième bifurcation avec la prépa publique du Lycée de Sèvre le jour, et le diplôme de Maître Nageur Sauveteur le soir. L’ENSAD l’accueille alors en graphisme socio culturel le soir, métier qu’il  met en pratique le jour à l’état-major de l’armée de l’air au BSV (journal des pilotes de chasse).
Quatre années d’Arts Décos plus tard, ses passages à l’agence Tout Pour Plaire, à l’agence GRAPUS puis au CNAP le font joyeusement bifurquer vers la peinture. Le jour il devient l’un des quatre membres du groupe Banlieue Banlieue (avec qui il peindra à quatre mains pendant cinq ans), le soir il rencontre sa femme, devient lui-même, ainsi que père, peintre, romancier, graveur sur verre, poète, illustrateur de presse et illustrateur pour enfant.


Les étudiants sont muets. Ils dévorent tout ce que je montre ou dit sans broncher. Je leur parle ici non d'un parcours ou d'un métier mais d'une liberté. Je les bouscule en leur montrant qu'il est possible de décréter sa liberté maintenant et non "plus tard" comme on nous le laisse croire ou même l'inculque. Je leur parle de l'aspect ludique de ma création qui n'a pas de centre ni d'interdit. Dans ce jeu de la créativité il n' y a ni succès ni échec, ni gagnant ni perdant, seulement la vie et la découverte de soi. Je leur dis surtout n'essayez pas de faire ce que je fais en rentrant chez vous ; engrangez les savoir-faire auprès de vos profs mais affranchissez vous de toute autorité et de toute méthode pour ce qui est de la pensée et de la sphère psychologique; il n'y a que vous qui pouvez éclairer votre chemin. Une étudiante me demande "qu'est-ce qui fait qu'on se décide à travailler en groupe" et "comment on fait pour créer en collectif". Très très bonne question qui m'amène à parler du groupe, du couple et de la démocratie. Une autre me demande "Est-ce que vous travaillez seule maintenant ?". Ma réponse est longue pour lui expliquer que nous sommes fondamentalement seul, que je suis à 90% de mon temps dans mon atelier mais que je suis constamment en train d'échanger et partager avec les autres (interventions, rencontres, pédagogie, expositions, art postal, blog...)
A la fin, ne restent plus que deux étudiants. L'un se retourne et me dit "Waou ! c'était intense ! Je ne pensais pas venir car j'avais trop de trucs à faire et puis je me retrouve impressionné par ce que vous faites et bousculé par votre liberté. C'est rare d'entendre ça et ça trouve un écho dans les expériences que je fais sur mon blog ou en linogravure." Quelque chose est passé.
    Je remercie ici, le peintre Normand Paradis qui m'a fait confiance et mis en relation avec Sophie Alex la directrice de l'ECV.

Rien à voir : pourquoi over-blog à remplacé le format d'image 600 qui était parfait par ce format 1200 beaucoup trop grand ? Geste incompréhensible et peu démocratique !

Tag(s) : #instants de vie

Partager cet article

Repost 0