Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

    Vernissage des nouveaux travaux de mon ami Alain Campos www.alain-campos.com avec qui j'ai peint (et appris à peindre) durant cinq années intenses dans le Groupe Banlieue Banlieue (Alain Campos, Antonio gallego, Kenji Suzuki, Ivan Sigg). Alain vit et travail à Sète à présent et le Sud semble lui faire beaucoup de bien. Le grand tableau "Marrakech", où un homme/planète fait exploser de grandes volutes en fer forgé est très fort. Beaucoup de choses bougent dans la peinture d'Alain. Un invariable cependant, comme chez Jérôme Bosch : toutes les têtes des personnages se ressemblent, ont toujours le même traitement, et sont figées dans une sorte de tristesse infinie...
    Dans la cour de la Galerie Les Singuliers, je retrouve Frédéric Roulette, le galeriste avec qui j'ai fait mes premières expos et mes premiers livres d'artiste; l'ami architecte/magicien Didier Champel (bonheur d'être tripoté et encensé par lui toute la soirée, ha ha); le peintre exhubérant Mario Murua qui me fait pisser de rire avec ses histoires et ses ambrouilles; le grand dessinateur et créateur de dessins animés Daniel Guyonnet; Antonio Galego et José-Maria Gonzalez des éditions Rouge-Gorge; deux jolies femmes pétillantes qui travaillent l'une à TF1 et l'autre à FR3 (zapé leurs prénoms à cause du Champel qui m'embobinait). Puis l'érudit affichiste/écrivain Paella qui me dédicace sa thèse/polar sur le Gréco :


Tag(s) : #peinture

Partager cet article

Repost 0