Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Raconter les choses par le détail ?
Hier soir, déambulation dans le vieux Kobenhavn (= Copenhague ! Pourquoi les français transforment-ils ainsi les noms originaux ?) quartier piéton très agréable entre l'hôtel de ville et le Christianborg Palace. Boutiques de créateurs, chanteuse de rue à voix d'or, terrasses pleines. Notre découverte de la soirée : Le Paludan Bogcafé. Plusieurs pièces en enfilades sur deux niveaux, avec des murs couverts de rayonnages de livres et partout, des jeunes qui travaillent, lisent, boivent un verre ou mangent des hamburgers au chèvre ou du saumon au four. On se sent à la fois chez soi et invités par des amis.

22h00, nous cherchons de la musique live. On tombe sur une arrière cour où des aficionados passent en plein air les vieilles bobines 16mm décolorées du film "Journey to the seven planets" ! Ou, comment dans les années soixantes, avec un fauteuil de dentiste, des tabliers de métallurgistes, une cabine de chalutier désaffecté et quelques casques de football américain, on pouvait faire de la daube science-fictionnesque toute honte bue. À mourir de rire.

Dans Longangsstraede on entre dans le fameux MOJO, repère des bluesmen du monde entier. Bon ce soir là, il n'y a que le vieil Olaf et son pote accordéoniste bourré, on jarte avant l'explosion de rire. Depuis la rue, provenant d'un autre bar Jazz-live, on entend un son de qualité... Hélas, c'est un CD de Dizzy Gilespie qui tourne, le groupe de la soirée ayant rangé ses instruments à 23h00 !
Dans la même rue, le fun bar Downtown CPH a ouvert sa longue vitrine sur la rue, disposé d'énormes coussins/poufs sur le trottoir et tout le monde se vautre gaiment, avec sa bière ou son Aquavit à la main. Bonne ambiance.

Aujourd'hui mardi, visite du Musée National. Toutes les civilisations sont présentes. On va de la préhistoire viking (fabuleux!) au XXème siècle danois en passant par l'art inuit, le Japon, le bouddhisme indien, le théâtre d'ombre indonésien, les antiquités égyptiennes, les intérieurs scandinaves, ainsi que l'organic apple juice et les danish pastries du café du musée. Mais l'attraction du jour (je vais essayer de ne pas rire en l'écrivant) est un père qui a décidé de faire une démonstration à ses deux filles dans l'aile appelée "Musée des enfants". Le gugusse a trouvé là des arbalètes, des épées, des costumes de vikings, des cotes des mailles et des heaumes, et pour épater ses deux filles (j'aurais fait pareil) il a enfilé un grand casque de piétaille d'infanterie. L'a-t-il enfoncé trop rapidement ? A-t-il forcé ? Son crâne ou ses oreilles ont-t-ils des anatomies originales ? Toujours est-il qu'à notre entrée dans le musée, je l'avais déjà repéré tenant à deux mains le large rebord de son casque et je m'étais fais la réflexion "C'est chouette ces institutions culturelles qui inventent toujours de nouvelles forment d'animation pédagogique". Quatre heures plus tard, lorsque nous ressortons du musée, je vois plusieurs gardiens armés de chiffons et de distributeurs de savon liquide, papillonnant autour de ce figurant casqué. Je me dis d'abord que les gardiens s'apprêtent à faire les cuivres puis, en voyant la tête des deux petites filles ahuries, je comprends enfin que le figurant qui bascule sa tête en arrière pour les rassurer n'est autre que leur pauvre père terrorisé, jet e réalise soudain que ce type est prisonnier de ce lourd machin depuis des heures...!!! Punaise, qu'il est difficile de ne pas rire ! Ouf ! Le savon liquide aura raison de ses oreilles gonflées de sang et de son nez un poil trop long. Les pompiers, enfin arrivés, ne pourront que constater l'exophtalmie du gars aux yeux rougis par le savon liquide et quelques larmes de honte.
Traversons la bibliothèque nationale et déjeunons sur les quais, à la cafétéria du "Cristal noir",son extension contemporaine. Partout il y a une ambiance détendue.
Nous récupérons nos bagages à l'Auberge de jeunesse et, en quelques stations de métro vers le nord de la ville, changement complet de quartier. Plongeon dans une piscine de rêve puis, Mezze libanais-danois au PIXIE où la jolie serveuse ressemble à la fille de John Malkovitch et où deux clientes me prennent pour le serveur et me demandent l'addition !
Quelques pages de SPIN de Robert-Charles Wilson, un bon science-fiction qui a eu le prix Hugo, et il est temps d'éteindre, les écrans et la chambre.

Ah! Encore une chose : saviez-vous que la technologie Bluetooth était une technologie danoise et que son nom venait du Roi Harald (650 après JC) dit "Dent bleue" !!!

Dessins et Runes vikings (alphabet) sont fabuleux. ici l'un des bateaux transportant le soleil.

Dessins et Runes vikings (alphabet) sont fabuleux. ici l'un des bateaux transportant le soleil.

Belle présentation de trompes de l'âge de bronze !

Belle présentation de trompes de l'âge de bronze !

Depuis Andersen, les danois voient des petites sirènes partout !

Depuis Andersen, les danois voient des petites sirènes partout !

J'ai regardé de près, elles n'ont ni queue, ni doigts palmés, mais du vernis rouge aux ongles...et moi aux joues.

J'ai regardé de près, elles n'ont ni queue, ni doigts palmés, mais du vernis rouge aux ongles...et moi aux joues.

Tag(s) : #Polaroïd, #voyage

Partager cet article

Repost 0