Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ame (pluie) et kumo (nuages) sur Kōbe. 16h30, c'est l'heure de ma halte quotidienne au Bistrot Café de Paris où je prends un expresso en compagnie du patron Emanuel Azouz. Soudain, dans la rue, on entend un appel étrange, rauque et répétitif, qui s'amplifie en grimpant la côte de Kitanozaka. Je vois alors cahoter un petit engin à moteur d'une autre époque, surmonté d'une pyramide de caissons noirs... Sur son plateau arrière trône le fourneau d'une machine steampunk dont les braises rougeoient dans le regard ouvert. Depuis la terrasse du Bistrot, Emanuel fait un signe de la main à l'adresse du chauffeur/crieur, mais l'engin infernal met plusieurs dizaines de mètres pour s'arrêter. Un Jean Valjan seint d'une épaisse gabardine noire de suie, traverse alors la rue et nous tend un énorme objet oblong extrait de son atanor ambulant : hé ! mais c'est une patate douce cuite en robe des champs !!! Ah le bonheur de déguster à Kōbe, cette onctuosité sucrée avec sa peau craquelante (met qui a souvent sauvé les Japonais de la famine lors de guerres ou de tremblements de terre).

My first discussion in japanese, 私の最初のディスカッションは日本語で
My first discussion in japanese, 私の最初のディスカッションは日本語で
My first discussion in japanese, 私の最初のディスカッションは日本語で

Plus tard je me rends au sento KUA House (bain public dans un immeuble du Centre ville, alimenté en eaux thermales). Après m'être longuement étrillé comme le font les Japonais, je vais me plonger dans l'un des grands bain en bois. Un homme me fait un signe pour me dire son étonnement de me voir là, et je commence à lui expliquer en japonais, que j'habite à côté, que je suis artiste peintre, que je prends des cours dans une école où je vais en métro, que j'adore les okonomiaki végétariens, bref je lui sors le grand jeu en plaçant comme je peux entre les mots, des o, des ni, des no, des ga, des e, des de, et ça y est, je parle couramment !!!. Au bout d'un moment l'homme (65 ans environ) me fait comprendre qu'il est sourd et muet en se bidonnant !!! Oh punaise ! Cruelle désillusion quant à mon niveau de langue...

Je vais prendre un bain glacé pour me remettre. Quand je monte au 5ème étage pour goûter le bain extérieur, la pièce est plongée dans le noir. Il y a déjà 3 sumo dans l'eau et, sur le bord du bassin, mon sourd et muet en train de se faire coulisser ostensiblement la nouille ! C'est la douche froide ! Dites, je vais vous laisser les gars. Ça rend donc sourd, ici aussi ?

Tag(s) : #instants de vie, #Japon, #art, #peinture, #dessin

Partager cet article

Repost 0