Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'étais hier soir à l'ouverture des trente ans du Festival Chopin au Jardin de Bagatelle pour croquer le prodige Benjamin Grosvenor. Le jeune garçon de vingt ans, croulant sous les prix, et littéralement happé par son instrument, nous a médusé : Bach, Beethoven, Chopin et Liszt lui sortaient des doigts en faisceaux de pure énergie.

Eclats de rire en coulisse, en recevant les croquis que je venais d'accomplir.

Benjamin Grosvenor croqué par Ivan Sigg

Partager cet article

Repost 0