Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Japon40.jpg
Enfin je trouve un poste Internet qui marche  à peu près. Il a fallu attendre d'arriver dans cette auberge de jeunesse d'Awaikeda, en pleine montagne, au centre de l'île Shikoku, pour pouvoir poster cet article. Cette Youth Hostel est intégrée dans l'enceinte d'un grand temple rutilant, vide de moines et nous en sommes les seuls occupants, c'est surréaliste ! Le chien a l'entrée joue aussi bien au foot que n'importe quel joueur de l'équipe de France (mais qui lui a appris à faire ces amortis et ces dribles ?), la vue est splendide et la nourriture de notre hôtesse est délicieuse. Un solide jardinier nettoie les jardins paysages aux alentours du temple. Le soir, nous faisons la connaissance de Miyo, une charmante infirmière voyageuse qui joue du shamisen. Elle nous réveille a 7h du matin pour assister a la cérémonie du prêtre...!? Nous découvrons au centre du temple, le jardinier de la veille psalmodiant Bouddha devant un feu ronflant ! Il se révèle être également le mari de notre hôtesse ! L'accueil est parfois un peu formel les premières heures, mais dès que nous restons deux nuits dans un lieu, les attentions et les petits cadeaux se multiplient et les départs sont trés chaleureux et touchants.

 

Hier, il faisait très très chaud (37) pour grimper avec les pélerins au temple Kompirasan qui surplombe la ville de Kotahiro mais de nombreux passages superbes en forêt rendait la sainte suée agréable. Joie de déguster un granité au the vert puis de retrouver notre voiture de location pour vadrouiller avec la clim a fond (Ah! les injonctions encourageantes - quoique perverses parfois -  de la bimbo du GPS).


Japon41.jpgEn haut de la montagne, dans le temple Kompirasan, le don d'un navigateur japonais qui avait traversé le pacifique avec son bateau tout en cannettes de bière, résine et panneaux solaires !
 

 

Ah!  passer une journée dans le sublime jardin RISPURIN (16 hectares) de Takamatsu pour prendre le temps de boire le thé matcha en regardant l'eau depuis le pavillon de thé, en écrivant des haikus, en étoffant nos carnets de voyage, en marchant parmi les lotus, en lisant auprés des palmiers tricentenaires d'Okinawa, en bullant, en observant les carpes sacrées, en devisant sur l'attention, les attentes... Femme, enfants et votre serviteur étaient radieux sur leurs futons en fin de journée !


Japon45.jpg

Japon42-copie-1.jpg

 

Japon43.jpg


Japon44.jpg

NAOSHIMA Island

 

Japon46.jpg

 

Japon47.jpg

Après une nuit sur la plage dans une grande yourte (et un merveilleux bain de mer matinal), nous frappions au hasard des portes des minshuku (chambres chez l'habitant) dans le joli port de Honmura quand,  le hasard nous fit entrer chez un diplomate en retraite vivant dans une maison du 15eme siècle et parlant  très bien francais ! Quel personnage généreux, drôle et mélancolique a la fois ! A 17h, après une dégustation de Cabernet Sauvignon, il décida de nous emmener sur son bateau à moteur faire le tour de l'ile et prendre un bon bain dans la mer intérieure avec palmes et masques (un peu trop d'algues a notre gout).   A 19h, son cousin ne voulant pas être en reste, nous emmenait jusqu'a la nuit noire, faire le tour de l'île Eijima  sur son voilier. Nous avons pu observer l'immense complexe de fabrication de lingos d'or de l'entreprise Mitsubishi (le plus grand d'asie ) qui offre emploi et pollution a tous les habitants de l'ile...

La journée se terminait par un repas commun ou se mélangeaient cuisine française et japonaise, nostalgies, amours perdus, poids de la famille japonaise, et vrai bonheur d'être là ensemble. Ai-je raconté qu'il nous montra comment ses poules étaient en trains de muter en canards, les lançant une par une dans la mare aux nénuphares? Ah le fou rire général !

 

Sur Naoshima nous avons aussi dégusté beaucoup d'art contemporain dans les musées blockhaus construits par Tadao Ando ainsi que dans les vieilles maisons du village métamorphosées par des installations surtout basées sur des phénomènes d'illusions optiques et de perceptions modifiées. 

Japon48.jpg

 Voyageurs français subjugués par l'archi et l'art contemporain

 

Pour finir ce flashback : notre arrivée à Tokyo où nous logeons à nouveau  dans  le génial Homeikan Honkan (Plusieurs vieilles maisons traditionnelles en bois, torchi et papier avec jardins intérieurs) dans le quartier de Ueno.


Japon49.jpg

 

Dès le premier soir nous retrouvons la pétulante mailartiste extravertie TOKITAMA qui nous embarque dans une incroyable soirée champignons : expo, dégustation, chants collectifs, concert de la géniale Emma Candy (nous écoutons son blues japonais en boucle dans la voiture), et tout ça au fond d'un grand magasin fermé d'Ueno !

Grande Journée à Harajuku puis au jardin YOYOGI des rockers à santiagues scotchées. Journée incontournable pour nos ados à Odaiba, avec en point d'orgue le musée Miraikan de l'innovation.


Pub-Miraikan.jpg


Japon50.jpg

En voyage (et en famille) le repas est un grand moment pour rire et se ressourcer. Tous les jours nous mangeons différemment, dans des mini-chaines à comptoires circulaires ou dans des bouibouis à quatre places, comme on n'en trouve pas en France : poisson,  anguille caramélisée, curry,  soupe miso, pumpkin pudding,  poulet au citron, toutes sortes d'algues et de champignons,  pancakes aux haricots rouges ... 

(Entre 500 Yens, soit 5 euros, le plat complet de "Gourmet solitaire" (Jiro Tanigushi) et 100 Yens, 10 euros, un vrai menu. Ca a beaucoup augmenté depuis deux ans pour nous européens)

Bon le shopping (à part le rayon graphique des 100 Yens shop) c'est moin mon truc, sauf quand je peux faire un bon KUU

 

Japon52.jpg

 

 

 



Tag(s) : #voyage

Partager cet article

Repost 0