Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Minuit et demi, je suis à poil, je vais pour me glisser sous la couette contre ma brune après un bon bain chaud, lorsque j'aperçois la lumière verte de mon mobile : " Je suis au métro dans 5 minutes". Diantre ! C'est vrai que j'ai promis à mon fils qui rentre de son concert, d'aller le chercher à la sortie de la station...

Pas le temps d'enfiler un slip et des chaussettes, je saute à cru dans mon futal et dans mes pompes, et je cours pour être en bas de la rue, à deux cents mètres de là,  avant qu'il n'arrive.

Retour bras dessus bras dessous. Il a les yeux plein de décibels, de la fumée et des vidéos plein les oreilles, et le sourire en babane.

En devisant nous passons devant elle. Elle gît sur le trottoir. Ramassée sur elle-même. Elle est noire à rayures blanches. Elle fait pitié. Je continue à marcher tout en écoutant mon fils, mais ma tête se retourne plusieurs fois et plusieurs questions m'assaillent (comme les guerriers) : "c'est dingue, ça pourrait être ma chaussette, mais comment peut-elle être là ?", "Notre chatte noire a rayures blanches nous vole nos chaussettes mais elle ne sort pas dans la rue alors il est rigoureusement impossible qu'elle m'ait suivi ! ", "C'est dingue, quelqu'un dans le quartier aurait les mêmes chaussettes que moi ?".

Je laisse tomber l'affaire et nous rentrons nous coucher.

 

Ce matin en me levant, quand je vois une boule noire à rayure blanche au pied de mon pantalon, je me dis que je rêve... et soudain je réalise que toutes les chaussettes vont par paire et je me refais le film de la veille avec ma course pour aller bodyguarder mon fils dans les rues obscures : Fichtre ! aurais-je trimballé une chaussette dans mon pantalon qui se serait détachée dans ma course...?

Même scène que la veille sous les yeux ahuris de ma femme : "Pas le temps d'enfiler un slip et des chaussettes, je saute à cru dans mon futal et dans mes pompes, et je cours pour être en bas de la rue, à deux cents mètres de là ! " Et oui, elle est là, à la même place, toute piteuse et mouillée, à m'attendre. Je la ramène amoureusement et la brandit fiÈrement à ma femme (qui me les avait offertes), à ma chatte (moqueuse) et à mon fils (vaseux) lors du petit déjeuner.

 

FIN 1 : rire inextinguible

FIN 2 : Bonheur innefable de reconstituer sa paire

FIN 3 : Ouf ! personne n'a les mêmes chaussettes que moi dans le quartier.

Tag(s) : #instants de vie

Partager cet article

Repost 0