Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Allez lire de toute urgence l'article remarquable
du Dr Marc Girard
http://www.rolandsimion.org/spip.php?article80
(télécharger et lire le pdf2 en bas de page)

et vous serez édifiés sur l'élaboration et la mise sur le marché du vaccin PANDEMRIX contre la grippe H1N1. Vous ne trouverez pas ces réflexions dans les médias (sauf chez jp-petit.org cliquez sur NOUVEAUTÉS puis sur les articles de vulgarisation sur le virus H1N1)

Le Dr. Girard est spécialiste en pharmaco-épidémiologie et expert européen (Association des Experts Européens Agréés – AEXEA). Il s’est impliqué par le passé à dénoncer les anomalies qui ont causé de terribles complications en rapport avec la vaccination massive des enfants contre l’hépatite B (augmentation en flèche des scléroses en plaque)

Deux extraits de son texte et un extrait de la conclusion :

...en envisageant sérieusement de vacciner la totalité de la  population française, les autorités sanitaires ont placidement admis la  survenue d’une toxicité pouvant toucher jusqu’à 300 000 personnes, voire  plus (pour prévenir une grippe dont, selon toute probabilité, la mortalité ne  dépassera guère 1000 personnes au total).

Dans un article sous presse dans "The Lancet Infectious Diseases" – en principe revue  de premier plan –, une équipe hollandaise (qui évoque, elle, l’image de « l’épée à double tranchant ») soutient que la contamination naturelle par la grippe confère  une immunité « large » à l’égard des formes ultérieures du virus et qu’une  vaccination est donc susceptible d’empêcher l’installation de cette immunité, « par  exemple chez l’enfant » (tiens donc ?)

...Ce sera aux citoyens de qualifier l’attitude d’un gouvernement qui, tout en  brandissant à tort et à travers un « principe de précaution » visant à  camoufler son incompétence et son irresponsabilité, ne craint pas de  recommander à la population française (notamment les enfants et les femmes  enceintes) un vaccin incorrectement évalué qui expose au risque de  complications graves chez des centaines de milliers de gens et à un avenir  sanitaire incertain chez les enfants vaccinés : certes, je le redis, il s’agit de  risques potentiels pour l’instant, mais principe de précaution oblige, non ?... 
Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0