Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


    Mardi sous la pluie froide et les cris des corneilles, des humains accompagnent un pot de cendres. Les gros pavés disjoints du Père lachaise obligent les anciens à marcher regards baissés. Les jeunes ont les yeux dans les magnolias toujours verts. Jacques et ses quatre enfants, la famille, les livres, la ville de Sète, les vignes du sud, l'Algérie, le militantisme politique et l'amitié, sont au rendez-vous.
    Dans un virage du cimetière, deux hommes en gris déposent l'urne dans un caveau, qu'ils scellent au silicone. Une minute de silence et la cérémonie est pliée.
    Les laïques, à la différence des religieux, ne savent pas dire le deuil, le passage, la transmission, l'effacement, la vie qui meurt pour donner la vie, le présent toujours renouvelé. Catherine Trémauville,
conservatrice en chef, ancienne directrice de la bibliothèque de l’Institut d’art et d’archéologie de Paris, s'est éteinte. Son sourire, son amour des livres et son regard sur la peinture nous accompagnent.

    Trois jours plus tôt, loin de là, en haute montagne, un jeune guide et son frêre sont emportés sur une cascade de glace et s'envolent pour toujours. Nous pensons aux merveilleuses photos que ce guide rapportait de ses courses. Nous partageons la peine de Gaëlle Poirier, la jeune accordéoniste qui pleure le disparition de son compagnon (et de son beau-frère).
 
Tag(s) : #instants de vie

Partager cet article

Repost 0