Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lire la 1ère partie ICI


- Comment ça travaille en vous tout ce que l’on a exploré ce matin .

- J’ai carrément décroché

- C’est la fin du moi, on a aboli le moi

- Les fins de moi peuvent être difficiles :)

- Ha ha ha

- On était parti d’un texte qui proposait une révolution psychologique

- Le mot responsabilité me gêne. Etre sérieux oui

- C’est de ma responsabilité de me libérer du moi, mais se libérer et faire quoi ? Il y a urgence à aller plus profondément

- Krishnamurti dit « vous êtes responsables de ces enfants à qui vous enseignez »

- Il faudrait connaître l’étymologie du mot responsabilité

- Cela vient du latin respondere "se porter garant de ses actions"

- On pense une chose, on en dit une autre et on agit encore autrement

- Si je suis conscient de mes actes et de mes paroles alors je suis responsable

- Responsabilité de soi-même et responsable de l’état du monde

- Si je suis responsable de mes actes, alors je change le monde

- On vit dans un état de non-responsabilité

- Les petits conflits de chacun s’accumulent et cela fait une bombe

- Dire « ce qui est ailleurs ce n’est pas moi », c’est déjà le conflit

- Si je suis en désordre, j’ajoute au désordre du monde

- Qu’est-ce que je peux faire ?

- Qu’est-ce que je serai prête à perdre pour changer ?

- Pourquoi aurait-on peur de perdre quelque chose ? Pourquoi est on attaché ?

- Qu’est-ce que l’on possède ? Qu’est-ce que l’on peut perdre ?

- Si je pense que je vais perdre quelque chose cela veut dire que je crois posséder quelque chose

- Perdre son identité c’est une vraie perte, non ?

- Qui perd ?


(… oups! j'ai perdu le fil...)


- Les combats d’autorité et de territoire prééxistent à l’homme

- Le moi est une collection d’images, de souvenirs, de savoirs, d’expériences

- Qui décrit le moi ?

- C’est la pensée qui parle

- Le penseur n’existe pas sans la pensée

- « Est-ce que la pensée peut être à sa place » interroge Krishnamurti

- Les mots sont des outils. Ces outils sont utilisés par la pensée

- Quand est-ce que la pensée n’est pas à sa place ?

- Qu’est-ce qu’elle produit quand elle n’est pas à sa place ?

- Du conflit ?

- C’est la nature psychologique de la pensée qui pose problème. La pensée psychologique se différencie de la pensée juste, de la pensée-action

- C’est devenu une finalité de produire de la pensée. C’est un outil utilisé de manière inadéquate. C’est essayer d’ouvrir une serrure avec une baguette de pain

- C’est trop compliqué ton explication

- Y a-t-il un autre outil ?

- Une autre énergie que celle de la pensée ?

- La méditation ?

- On a la faculté de voir que le désordre s’installe

- Qu’est-ce que la perception directe ?

- On perçoit d’abord par l’intermédiaire des sens puis le cerveau décode, mais ce décodage est-il nécessaire ?

- L’acte de voir que la pensée n’est pas à sa place, c’est cela même la perception directe

- Est-ce qu’il y a de la pensée sans la mémoire ?

- « La pensée est une réaction de la mémoire » constate Krishnamurti

- Est-ce qu’il y a de la mémoire sans pensée ?

- Oui

- Là où la pensée envahit notre vie, elle crée du désordre

- Dès qu’on met un mot sur la chose on ne la voit plus

- J’entends une ritournelle mais tout ça Krishnamurti l’a déjà dit

- On ne répète que si on veut répéter

- Est-ce que Krishnamurti me parle ou est-ce que je répète ?

- Ne vous attachez pas à ce que dit Krishnamurti, remettez-le en cause

- Alors qu’est-ce que la vision directe ?

- Qu’est-ce qui se passe en moi ? je ne me pose pas la question de savoir se qui se passe en l’autre, il s'agit de ma vision directe pas de celle des autres

- Au final, c’est à moi de comprendre

 

Fin du weekend

 

Tag(s) : #Dialogues

Partager cet article

Repost 0