Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que je suis assis dans une rame de métro
en train de bicdouiller le TyraNADALausore Rex
de la couverture n°440 de A Nous Paris
voir Rafael Nadal drague une baignoire dans A Nous Paris

( le temps de parcourir Avron - Place Clichy)
un galeriste sourit
et me donne sa carte



                                    Suites de cette rencontre
Ivan : Bonjour Monsieur, nous nous sommes croisés dans le métro. Le résultat de ce que je dessinais alors sur "A Nous Paris" est sur mon blog avec un petit mot d'accompagnement.
Galeriste : ... hum je me demandais justement ce matin, en regardant quelques autres couvertures sur votre blog, si de l'état provisoire que j'avais observé il resterait visible, le titre, la personne, je me demandais...
 ... et non disparu, les repères ludiques, engloutis dans le geste, pas moins justes et imposant, mais j'aimais cet éphémère composition qui laisse à l'oeil le soin de choisir son camp, celle où l'on voyait encore A NOUS PARIS et le visage humain, l'ébauche sans doute pour vous, pour moi la reverie ... qui semble engloutie dans un geste personnel, et sans retour,
Ivan : Pourquoi ne pas voir ce qui est, et entrer en contact avec l'oeuvre telle qu'elle est ? vous vous projetez dans des devenirs illusoires "je me demandais",
puis vous convoquez le souvenir, la mesure, la comparaison et le jugement
et, au résultat, votre déception "disparu... englouti... sans retour".
Votre conditionnement est tout entier dans vos quelques lignes "j'aimais... ma rêverie... mon camp", ne vous permettant d'entrer en contact ni avec l'oeuvre ni avec l'autre et ce qu'il partage avec vous.
Une attention totale à l'instant et au surgissement du présent, une attention sans savoir, sans but et sans choix, voilà ma liberté.
Galeriste : on peut dire aussi que lorsque j'ai vu votre dessin, j'ai aimé ce geste où les réalités se cotoie, celle de la couverture proposée par A nous paris, le sportif, et le mouvement du dragon évoqué , que maintenant telle qu'elle est sur le blog, elle ne me plaît plus, elle n'évoque que ce qu'elle est devenue, sans aléatoire, sans processus, sans espace, et c'est ainsi. Je ne penses pas ne pas entrer en contact, au contraire. Merci d'avoir essayé à votre tour.

Tag(s) : #Dialogues

Partager cet article

Repost 0