Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Info envoyée en mail groupé par mon amie Blandine


AMIS, qui aimez les mots et leurs effets pétillants,
Peut-être avez vous déjà regardé le Théma avec cette émission "penser la vitesse"sur Arte Mardi 20 janv à 22h45, mais pour tous les autres je vous la conseille vivement: Il s'agit d'une réflexion sur l'accélération du temps et son impact sur notre vie.
C'est un reportage suivit par Stéphane Paoli que vous connaissez certainement déjà, sur PAUL VIRILIO que personnellement (pas vous bien-sûr) je ne connaissais pas avant que Olivier (le chéri mari de ma soeur Stéphanie) m'en parles avec tant d’enthousiasme parce qu'il a fait le reportage avec Paoli et à monté tout le film.
C'est assez calé, mais abordable finalement grâce aussi au montage assez ludique d’Olivier et surtout toujours étonnant comment des gens peuvent prendre le temps de philosopher sur la vie. Y’en a qui sont bien là pour élever le débat!
Vous pouvez le revisionner sur Arte.TH + 7 sous seulement  5 jours maintenant...
 http://plus7.arte.tv/fr/detailPage/1697660,CmC=2387442,CmPage=1697660,scheduleId=2373636.html
Je vous embrasse bien tous à cette occasion car je pense que je n’arriverai pas, une fois de plus, à vous envoyer mes voeux, le temps, le temps....
Blandine


Chère Blandine, merci pour tes voeux
je te souhaite une année créative et rieuse.
Nous n'avons pas la télé aussi je vais demander à mon voisin Jean le mathématicien de m'enregistrer l'émission car le propos est alléchant et j'aimerais en parler avec lui. Merci pour l'info. (Mail de Jean : "voici l'adresse internet" ! hi hi c'est sûr que c'est plus simple !)

Pour observer quotidiennement le temps dans mon atelier, je me permets deux mots à ce sujet :
si je constate bien que le temps physique existe (le temps chronologique), je comprends chaque jour que le temps psychologique n'existe pas, que c'est une invention du cerveau pour me protéger du présent et du vide.
Je m'explique :
d'une part l'idée de temps me tient à distance de ce qui est neuf d'instant,d'autre part la peur de n'être rien si je ne fais rien, si je ne possède pas, si je ne m'identifie pas, si je ne m'attache pas (...), cette peur est si grande que je ne suis jamais dans l'être mais toujours dans le DEVENIR...et le devenir c'est le temps.
ETRE c'est abolir le temps (psychologique) et la distance entre moi et ce qui est, entre moi et l'autre, entre moi et la terre, entre moi et moi.
Dissoudre le temps psychologique revient alors à dissoudre les conflits intérieurs.

Dans le très bon film de Manckiewicz "On murmure dans la ville" (People will talk) avec Cary Grant et Jeanne Crain  en 1951 les acteurs disent déjà "Tout va trop vite, on a le temps de rien". De quel temps s'agit-il ?

pensées à partager, bises, Ivan.

Commentaire de 
Bruno de Baecque ( http://www.vusouscetangle.net) :
Merci Blandine pour tes vœux. J’ai la télé donc je devrais arriver à regarder ce film dont tu parles. Quant à la réponse d’Ivan et sa proposition d’abolir ce temps psychologique qui n’existe pas (!) en essayant d’être avec soi, les autres, l’instant, le monde, ce qui entre nous est un vaste programme, il me semble que cette peur dont il parle, et qui nous fait fuir le présent frustrant pour aller vers l’avenir radieux, cette peur, comment faire autrement que d’essayer de l’apprivoiser, de rigoler avec, de se moquer d’elle, et d’accepter qu’elle se moque de nous... ?
Espérer un avenir meilleur et vouloir au fond de soi-même qu’il arrive en TGV, en sachant qu’il prend toujours la Micheline, car il aime prendre son temps, et ne pas oublier de lire à haute voix 3 fois par jour pendant une semaine ces deux vers d’Apollinaire extraits du Pont Mirabeau :
« Comme la vie est lente
 et comme l’espérance est violente »

Comme c’est la nouvelle année, je me lâche et vous embrasse tous. Bruno




Tag(s) : #philosophie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :