Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                                            dessin nocturne (j'ai commencé par les tâches bleues) "jeux et jouets d'artiste" A4

    Invariablement nous répondons à des questions neuves, aux défis du réel, à partir d'un esprit qui est vieux (qui est le produit de milliers d'années d'évolution). Est-il possible de se couper complètement du passé ? Le passé est limité, fragmentaire. C'est le passé qui entraine la fragmentation qui brise la vie. Est-il possible d'être totalement affranchi du passé, de façon à pouvoir néanmoins vivre avec les avantages de la technique (le savoir de la mesure et de la comparaison) ? Pourquoi n'osons-nous pas nous affranchir du passé ? Parce que nous avons peur de notre vide intérieur qui se cache derrière ! Peur d'être aspirés par ce vide (dépression) ! parce que nous ne savons pas ce que ce serait que de regarder le monde (et nous même) sans les images et les idées du passé, aussi nous nous y cramponnons. Notre psychisme (tout notre conditionnement et notre processus de pensée qui le créent) nous laisse croire que sa survie dépend de ses images et de l'expérience accumulée. C'est le vieux cerveau qui construit cela, et le néocortex - qui n'a pas besoin de mesurer et de comparer- plagie son fonctionnement et se sclérose.
    Notre psychisme est il capable de regarder, d'observer (nous-même, l'autre et le monde) sans aucune image ? Capable d'observer sans l'observateur qui est le passé, qui est le Moi ? Suis-je capable de vous regarder  sans qu'intervienne cette entité conditionnée qui est le Moi ?
    S'il le peut alors mon esprit est complètement libre et c'est cette liberté rayonnante qui change le monde.
                                                                                                            Ivan discutant avec Jiddu
Tag(s) : #philosophie

Partager cet article

Repost 0