Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


    Samedi surréaliste. Ma femme est à Londres, mon fils est dans le midi, et je vais avec ma fille (qui passe son bac de Français demain) à l'Élysée-Montmartre pour soutenir les trois mères groupies des DROPS  (du rock-bucheron joué à la hâche électrique) et plébiciter pour Berlin les inventifs HOUSENOWAY.
    Le soir, fleur de mon amie Elzbieta Jeznach, géniale marionnettiste polonaise qui m'offre une place, je file seul au Théâtre du Rond-Point déguster BOLILOC de Philippe Genty et  Marie Underwood. Voilà dix ans que je n'avais vu un de leurs spectacles. Un couple très créatif.
L'onirisme, la magie et les changements d'échelle troublants, sont leur marque de fabrique. Il n'y a presque plus d'impers et de chapeaux (et plus aucune valise) mais le passé est toujours très présent. On rit franchement au début (dans le genre voir Matrix ping-pong et matrix Karaté sur You Tube). Il y a des visions très poétiques. Le spectacle tient en grande partie sur le travail de clown et de corps de Christian Hecq et de Scott Koehler, ainsi que le travail de marionnettiste de Alice Osborne (sans oublier les trois manipulateurs en noir qui sont derrière tout ça). L'ensemble est ludiquement décousu comme une suite de sketches mis bout à bout. Il y a des longueurs dansées. Les symboliques inconscientes sont un peu lourdes. Dans la première partie et dans l'opération, on pense à un autre couple inventif et potache : Jérôme Deschamps et Macha Makeïev. On découvre également une influence très directe des trente années d'inventions fabuleuses de la troupe MOMIX de Moses Pendleton (La femme anémone, l'araignée...). Par moment, j'ai pensé aussi à Eraserhead de David Linch. Étonnament on retrouve l'illusion du vol "libre" de David Copperfield (hélas en moins fluide) ainsi que les jeux de D-Lights de nombre de spectacles de magies américains de ces dix dernières années.
Voici quelques uns des dessins réalisés dans le noir de la salle Renaud-Barrault :





J'ai dessiné un an à la Comédie Française (voir Reportages sur www.ivan-sigg.com) mais le livre et l'exposition ont été annulés sans aucune explication par  la nouvelle directrice de la Société Française. Ayant déjà croqué Garouste et Denis Lavant au Rond-Point... Si Jean-Michel Ribes ou Philippe Genty voient ces dessins, je me mets à leur disposition pour toute création ou archivage dessiné de leurs spectacles...
Tag(s) : #Spectacle

Partager cet article

Repost 0