Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Marie-Louise : (...) Nous nous sommes séparés car nous n'avions sans doute pas les mêmes attentes.
Ivan :
N'est-ce pas l'attente et le désir qui rongent le couple... sans parler de l'attachement ?
Marie-Louise : Il y a forcément de l'attente dans un couple, non ?
Ivan : Oui et c'est le problème. Il n'y a ni attente ni désir dans la joie, dans la beauté, dans la liberté ou dans l'amour. On ne peut pas les convoquer. On peut juste être attentif, ouvrir grand la fenêtre et les laisser entrer. L'échange, le partage, le respect et la confiance sont nécessaires dans le couple, mais pas l'attente et le désir. Le sujet de philo des terminales littéraires, cette année, était "Peut-on désirer sans souffrir"... je réponds NON sans hésiter.
Marie-Louise :
Ce serait horrible une vie sans désir ! Ce serait terne et sans saveur.
Ivan :
Ne constates-tu pas que le désir est le moteur du plaisir et de la souffrance? Que le désir est synonyme de dualité et de conflit ?
Marie-Louise : Mais le désir c'est  l'espoir, c'est l'aspiration à quelque chose, d'autre, d'élevé, de meilleur...
Ivan : Bien sûr et voilà le problème. C'est une attente qui, lorsqu'elle est comblée devient plaisir (toujours fugace) et lorsqu'elle est frustrée devient douleur (souvent durable). Le désir n'est-il pas le moteur de la frustration, de la haine, de la colère et de la souffrance? Regarde l'arbre. Il n'y a pas de désir ou d'attente dans l'arbre.
Marie-Louise : Mais si, il y a la sève qui monte dans les branches !
Ivan : Oui, la sève monte dans les branches mais il n'y a ni intention, ni attente. Il y a la vie. Il n'y a pas d'attente dans l'oiseau ou dans le fleuve ?
Marie-Louise : C'est différent ! Nous sommes des humains !
Ivan : Quelle différence ?
Marie-Louise : Mais... la pensée et le langage !
Ivan : N'est-ce pas la pensée qui justement nous maintient à distance de l'oiseau, pour nous protéger ? N'est-ce pas l'idée (le connu, le passé donc) qui met de la distance entre nous et la nature toujours renouvelée (l'inconnu) ? L'attente, le désir, masquent l'ÊTRE (ce qui est) en inventant le DEVENIR (une idée).
Marie-Louise : C'est une forme de sagesse qui s'approche de celle de mon ami José mais je ne crois pas que ça marche. Toi, tu n'as aucune attente dans ton couple?
Ivan : Depuis deux ans j'ai compris une chose : Si je peints ça va et si je ne peints pas ça va aussi. Si je suis avec Isabelle ça va et si je ne suis pas avec Isabelle ça va aussi. Cette compréhension me fait encore mieux l'aimer.
Marie-Louise : Je ne crois pas à celà ! Et puis tu ne peux pas comparer l'atelier et ton couple.
Ivan : Est-ce une croyance, une idée ? Ou bien est-ce un état ? On peut au moins en discuter. Pourquoi poser une conclusion négative d'emblée? Celà ressemble à une résistance non ? A part ça je ne dis pas qu'il n'y pas d'attentes dans notre couple mais le fait de les voir, aujourd'hui, induit un changement et leur dissolution immédiate.
Tag(s) : #Dialogues

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :