Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Ciel lavé par l’orage. Une fraîcheur soudaine qui remise sous les vestes les tee-shirts et les poitrines heureuses.
La grande toile tendue dans l’atelier (2,80 x 8,00 m) fait dire à chaque personne qui passe « pourquoi fais-tu ça ? C’est pour une commande ? C’est un 1% ? Ca va rester bleu ? On dirait du Matisse» et moi invariablement de répondre « C’est sans but, sans commande, ça ne va pas rester bleu, je reviens dessus de temps en temps, il y en aura peut être pour un an ou deux ». Le MOI a besoin de se rassurer, de savoir où il va, pourquoi il le fait, il a peur de ne pas savoir, peur de l’inconnu, il se raccroche à ce qu’il connait. Et pour cela, la pensée mesure et compare.
Je ne sais pas où je vais, je ne le fais pour personne, je sors du sentier, j’aiguillonne l’inconnu.

Tag(s) : #peinture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :