Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi après-midi
Daniel Besace, l’éditeur à-vélo-et-natte-jusqu’aux-fesses-et-voix-douce, nous accueille dans la librairie «  Le papier bavard », 262 rue des Pyrénées, pour la sortie de son livre « Tués sur la route », superbe série de photos d’insectes, qu’il réalisa lors d’un voyage à vélo du Puy en Velay au lac de Serre Ponçon.
http://www.carnets-livres.haisoft.fr
samedi soir
60 ados de 15 à 18 ans s'autotamponnent dans le sous-sol de la maison. Depuis mon atelier, je contrôle un peu les entrées mais pas les bouteilles qui teintent sous les vestes. Ils fument comme des volcans et y a pas que de l’herbe à chat. Comme ils suffoquent dans leurs fumerolles, la porte d’entrée reste ouverte sur la rue. Une bande de marlous se pointe pour taper l’incruste. Je referme la porte sous prétexte que la chatte pourrait mettre les voiles…
Elle est gonflée la môme d’inviter les copains de colo, ceux des vacances, ceux du collège et ceux du lycée. Personne ne se connaît et pourtant tout fonctionne bien, elle sait y faire, ma fille assure et ses 15 ans rayonnent. On ne débarque plus avec sa play list sur CD, il suffit d’un ou deux i-pod gigachargés à mort et c’est bon jusqu’à 4h du mat. De 21h à minuit : remix des musique 60-70 : ça chante en cœur et ça hurle faux façon karaoke. Pas de rock, pas de raï, pas de reggae, pas de chanteurs ou groupes actuels comme Muse ou Shins. Après minuit, c’est techno pour viande saoule. Les basses me chatouillent les pieds dans mon atelier où je continue à graver pour Hamlet. Isa lit du Don de Lillo à l'étage en sirotant un thé. Ca gerbe sur le trottoir devant la porte. D’un côté, ça éloigne les chiens et les marlous, de l’autre ça attire une « témoin du Christ » qui tente de les ramener à dieu (à une heure du matin ! Le prosélitisme n’a pas d’heure). Les mômes hilares se relaient  pour aller l’écouter et reviennent en se tenant les côtes. Après 1h du mat, plus personne dans la rue, ni dans l’escalier, tout le sous-sol est englué dans un chapelet de slow qui datent du néolithique. « Mais papa j’peux pas te dire qui dansait avec qui, puisqu’on était bourré ! »
Dimanche midi
Retour de mon père et ma belle-mère d'un tour du monde de trois mois et demie : Australie, Tasmanie, Nouvelle-Zélande, Tahiti, Ile de pâques, Chili, Bolivie, Pérou, Équateur, Cuba. Une belle virée à 76 ans, avec sacs à dos et chaussures de marche. Mon père, bon pied bon oeil, cherche un éditeur pour publier son bouquin sur les dégats de la croyance et la nécessité du doute.
Tag(s) : #instants de vie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :