Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Marta (en voiture) :
Je ne sais pas ce qui va nous arriver car la courroie de transmission peut lâcher d’un moment à l’autre. Mon frère m’a dit que si ça se produsait je n’ai qu’à enlever ma culotte et la nouer à la place. Il dit que ça peut rouler encore plusieurs centaines de kilomètres avec cette réparation et qu’il a déjà fait ça avec plusieurs copines…
Ivan : Malin le frangin… Dis, je préfèrerais qu’on ne roule pas quand tu feras le changement. Je te promets que je ne regarderai pas. Tu sais, c’est fragile un string… Ce ne serait pas mieux avec un sloggi d’homme ?
Marta : Je ne sais pas. Écoute, l’autre jour avec mon mari sur l’autoroute, ça s’est mis à faire un bruit pas possible, on a cru que le moteur allait exploser. On s’arrête, on soulève le capot mais nous on y connaît rien, surtout avec cette merde de Suzuki qui barre en couille, et on regarde dedans comme on regarderait…de l’art contemporain...tu vois ce que je veux dire ?
Ivan : Très bien.
Marta : Figure-toi qu’un gars s’arrête, il plonge les mains dans le truc et il annonce que « c’est les franges de la courroie !» et il me demande si j’ai pas des ciseaux. Alors je sors les ciseaux à ongle de mon sac bordélique et le gars coupe patiemment toutes les franges de la courroie qui s’effiloche, une à une, j'en avais des frissons dans les chevilles. Bref, c’est reparti jusqu’à aujourd’hui.
    Dis donc, je pense à une chose, si la courroie pète et que je doive retirer mon string, c’est un Chantal Thomas qui coûte la peau des fesses, alors j’aimerais pas avoir à l’effranger, tu comprends ?
Ivan : Pas de problème, on fera gaffe.

Tag(s) : #humour

Partager cet article

Repost 0