Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE VIEIL HOMME TIRE SA RÉVÉRENCE

Chers lecteurs des "Dialogues avec le vieil homme ".

J'ai la grande tristesse de vous annoncer que le vieil homme a fait sa dernière pirouette et s'en est allé à 23h00, le 13 octobre 2016, la veille de ses 95 ans (14 octobre 1921)
Le docteur Henri comme on l'appelait, s'en est allé sans souffrance.
Il savait que j'écrivais ses mots et il aimait que je garde une trace de ses paroles. En tant que lecteurs vous l'avez donc soutenu depuis plus d'un an. Merci à vous.

Pour faire vivre la pensée de cet esprit libre et curieux, nos dialogues seront portés à la scène par l'acteur René Hernandez.

 

Darnier jour 10h00
La docteur :
encore une fois, Henri, j'ai adoré cette conversation sur la médecine du travail. Vous êtes un confrère et un patient extraordinaire. Vous m'avez redonné foi dans la relation directe au patient. Hélas ce sera notre dernière conversation car comme je vous le disais il y à trois jours, je pars en retraite.
Vieil homme : il se trouve que moi aussi.
La docteur :  hi hi mais vous m'avez bien devancé car c'était il y a trente cinq ans déjà.
Vieil homme : très juste. En parlant de départ, si jamais je chute en votre absence, faut il que j'aille à l'hôpital ?
La docteur : en d'autre temps, on ne vous aurait pas envoyé à l'hôpital, mais avec votre anti-coagulant nous serions obligé de vous envoyer faire un scanner.
Vieil homme : ah ! Parfait

12h00
Le vieil homme chute sur la tête ! Plaie de 5cm. L'infirmière lui fait trois points de suture. Aucune perte de connaissance. Il voit un médecin qui décide de le garder sur place.  Il est surveillé.

15h00
Moi : alors, qu'est-ce qui vous est arrivé ?
Vieil homme : oh, une chute. Une de plus. Sur la tête.
Moi : comment êtes-vous tombé ?
Vieil homme : on ne peut pas décrire ces choses là. J'aurai dorénavant une cicatrice au dessus de l'oreille comme un vieux taulard. Ça a fait très mal, mais maintenant ça va, je suis sorti d'affaire.
Moi : je vous rappelle qu'on se voit dimanche avec vos petits enfants pour fêter vos 95 ans et mes 56 ans.
Vieil homme : justement je voulais vous parler de mon plan... (long silence)
Moi : allo, vous êtes là ? Vous m'entendez ?
Vieil homme : ...oui je vous entends bien... J'ai prévu un passage au restaurant oriental de mon ami O que vous appelez Souleyman... (long silence)
Moi : allo, vous êtes là ? Vous m'entendez ?
Vieil homme : ...bien sûr. L'avantage du restaurant de Souleyman,  dont vous réfutez étrangement l'existence, c'est qu'on y est introduit grâce à moi et que l'on peut avoir une superbe vue sur le paysage... (long silence)
Moi : allo, vous êtes là ? Vous m'entendez ? Allo ? Henri, reposez vous, vous devez être sous le choc après votre chute, je vous rappelle tout à l'heure.
Vieil homme : oui, à tout à l'heure, merci d'avoir appelé.

19h00
Le vieil homme dîne dans sa chambre avec Ju, son aide soignante préférée.

Vieil homme : demain c'est mon anniversaire et celui de mon gendre

Ju : formidable. Je suis très contente pour vous. Maintenant un brin de toilette et au lit.

Vieil homme : vous savez Ju, je ne serai pas là  à mon anniversaire.

Ju : ah bon ! C'est bien dommage. Laissez-moi vous border.

Vieil homme : merci Ju, je vais passer une bonne nuit.

23h00
Le vieil homme - surnommé le Docteur Henri - est découvert mort sur son lit. On pense qu'il n'a pas souffert.

Tag(s) : #instants de vie, #Dialogues, #philosophie, #Théâtre

Partager cet article

Repost 0