Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon secret de longévité : "La famille, les livres, les musées et le coca"

Mon secret de longévité : "La famille, les livres, les musées et le coca"

Moi : bonjour Vieil homme
Vieil homme : Ah, voilà enfin quelqu'un ! laissez-moi un instant vous... un nuage a passé et j'ai retrouvé qui vous étiez ! Auriez-vous la petite boite ronde qui contient mes oreilles ?
Moi : elle est à côté de vous.
Vieil homme : bien. Je n'en ai pas besoin pour ce que j'ai à vous annoncer : je voudrais me raser et pisser... Pas en même temps bien sûr.
Moi : allons dans la salle de bain.
Vieil homme : c'est ça qui me plait chez vous, vous êtes un homme d'action ! Ce rasoir se charge et se décharge de façon intempestive et sa charge ne dure jamais très longtemps. faites-moi plaisir de durer comme moi-même - entre nous, je suis un homme atypique - car vous êtes un homme remarquable et vous vous êtes développé dans des conditions difficiles.
Moi : il est vrai que le monde de l'art est complexe...
Vieil homme : vous avez contribué à le rendre complexe, il me semble.
Moi : ... ?
Vieil homme : me trompe-je ?
Moi : c'est la première fois qu'on me le dit... On m'a dit que je faisais de la peinture allemande, que mes images étaient trop chargées, que j'avais trop de talents et que ça me désservait, que j'intervenais dans trop de champs différents ...mais vous avez sans doute raison ha ha ha.
Vieil homme : ce petit rire sec en mitraillette, si caractéristique de votre personne, est-il dirigé vers moi ou vers vous ?
Moi : je riais car vous m'avez surpris avec vos paroles de grand sage.
Vieil homme : pouvez-vous m'aider à refermer la fermeture Éclair de ma braguette ?
Moi : bien sûr
Vieil homme : face à une fermeture Éclair, les gens sans instruction sont parfaitement égaux avec les autres, ce qui laisse espérer que nous pouvons tous nous élever.
Moi : wouahou ! Un grand sage je vous disais.
Vieil homme : de plus vous avez la main ferme et le geste sûr. Me voilà proprement rebraguetté. Même les serveuses de ce soit-disant hôtel n'ont pas votre dextérité.
Moi : merci.
Vieil homme : dites, à propos de braguette, j'ai vu ma femme marcher librement dans un espace sans grillage...
Moi : mais votre femme n'est pas ici !
Vieil homme : et vous pensez que ça va l'empêcher de marcher librement ? Ça se voit que vous ne la connaissez pas aussi bien que moi !
Moi : depuis trente ans seulement.
Vieil homme : ah oui, trente ans tout de même... Vous auriez eu tout le temps de vous mettre au cheval. Vu votre taille - et sans doute celle de votre attribut sexuel - un tel animal aurait pu vous intéresser. Le monde limpide du cheval vous aurait rapporté plus que le monde complexe de l'art !
Moi : Et vous, dans votre village d'Aumale en Algérie, vous faisiez du cheval ? non, je suis bête, ça devait certainement être de l'âne !
Vieil homme : ah, tout de suite on sent le soupçon de mépris qui replace le propos au niveau d'une petite bourgade aculturée et de sas habitants arriérés, mais apprenez que nous avions un beau régiment de cavalerie...
Moi : désolé pour l'âne. Et si on sortait goûter ? Tiramisu et Coca, ça vous dit ?

Vieil homme : volontiers, j'ai une faim !

Tag(s) : #Dialogues, #philosophie, #Photo

Partager cet article

Repost 0