Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pop up jailli de mon dernier carnet de voyage de Transatlantique. Pour la deuxieme fois le Festival du carnet de voyage de Clermont Ferrand rejette mon dossier et mes propositions d'atelier, je ne m'y présenterai donc plus.

Pop up jailli de mon dernier carnet de voyage de Transatlantique. Pour la deuxieme fois le Festival du carnet de voyage de Clermont Ferrand rejette mon dossier et mes propositions d'atelier, je ne m'y présenterai donc plus.


Visite 13 à l'Hôpital

Moi : Prenez ma main Vieil Homme, et sortons du service pour nous promener. Je vous emmène goûter à la cafétéria.
Vieil homme : Vos arrivées soudaines tiennent toujours du miracle et je vais mieux aussitôt.
Moi : merci.
Vieil homme : je la reconnais bien votre main rêche et calleuse de travailleur manuel. Je me sens solide et rassuré quand je la tiens. Je ne voyais pas le peintre comme un travailleur manuel et pourtant... étonnante réflexion, venant de moi qui fut médecin du travail et des prisons toute ma vie... Au fait, savez-vous qu'ici même, dans cette prison blanche, je teste un produit allemand miraculeux ? Hélas j'ai prêté le mode d'emploi à un inconséquent qui ne me l'a pas rendu.
Moi : c'est fâcheux.
Vieil homme : mais quels sont ces bruits cliquetants et métalliques de bateau ? En fait nous nous trouvons sur quel type de navire ?
Moi : je dirai plutôt sur quelle galère car c'est un service psychiatrique.
Vieil homme : hé oui, où avais-je la tête ?
Moi : regardez, cet aide soignant qui passe fait partie de votre service et il vous salue.
Vieil homme : il s'appelle OMS ! Il est très dévoué. C'est l'homme de peine du laboratoire. il fait tous les travaux manuels. Il peut me prendre sous son bras tout en transportant d'énormes bidons de produits inconnus. C'est, comme vous, une vraie force de la nature !
Moi : vous voulez rire !?
Vieil homme : écoutez-moi bien. Votre ménage surprenant, presque incroyable, tient le coup alors que vous êtes si différents vous et votre femme... Hé bien entre vous et moi, c'est pareil, impensable et pourtant fonctionnel ! Notre grande différence qui pourtant ne se voit pas au premier coup d'oeil, se révèle dans l'eau : moi je coule comme une pierre alors que vous êtes Maitre nageur...À ne pas confondre avec Maitre chanteur, ce qui n'est pas possible dans l'eau ha ha ha.
Moi : cet humour pince sans rire est le signe que vous allez mieux...
Vieil homme : Regardez, le fabricant de meules de paille, passe là-bas (on boit un café sur le parvis de l'hôpital). Laissez-moi vous expliquer. À la fin de la saison, on ramasse la paille humide, on la fait sécher en meule, puis on l'évide et ça devient un fétu de paille, c'est à dire un bateau de paille qu'on voit passer au loin.
Moi : heu.. on est dans un de vos rêves ou dans la réalité ?
Vieil homme : laissez-moi terminer tranquillement et vous déciderez. Votre maison circulaire creuse, dans laquelle vous habitez avec votre famille, est l'équivalent d'une de ces meules de paille.
Moi : mangez donc votre gâteau.
Vieil homme : elle est vraiment bonne cette tarte à la framboise. Vous me resserviriez un peu de Coca Cola ? J'adore cette boisson, notamment parce que les bulles contribuent à décoller les glaires. Vous savez que ça sauve des vies de savoir expectorer. Je suis très fort à cet exercice, regardez ! Kof Kof Krorgf !
Moi :... :((
Vieil homme : Tenez, observez cet homme noir de belle carrure, c'est un transporteur de table ! Chaque fois qu'il pleut en terrasse, il a la capacité de traverser les portes de part en part, avec ses piles de table, c'est extraordinaire ! Et vous voyez comme moi ce cheval là-bas ?
Moi : Non il n'y a pas de cheval, c'est le même homme qui transporte une pile de chaises
Vieil homme (fâché que je ne le crois pas) : allons ! Je vous assure qu'il y a un p**** de cheval de laboure !
Moi : désolé votre mauvaise vue vous joue de vilains tours et votre cerveau tente malgré tout d'interpréter les ombres mouvantes de la réalité...
Vieil homme : ma foi, il avait l'air d'un grand cheval ce beau noir... Kof, hurg, hargh
Moi : ne vous étouffez pas.
Vieil homme : non, c'est juste un bon gros molard de bronchite qui fraie sa voie vers la sortie. Si ça pouvait se passer de la même façon avec ma constipation, je serais le plus heureux des centenaires !
Moi : n'allez pas trop vite, vous n'aurez cent ans que dans sept ans.
Vieil homme : oui c'est juste...Et pendant ce temps notre bateau avance pour aller dans l'île...
Moi : quel bateau ? Quelle île ?
Vieil homme : ce bateau psychiatrique qui va vers l'île des parents... hé oui, hélas, pas vers l'île aux enfants !
Moi : ha ha ha. Incroyable, en fait vous parlez de votre future maison de retraite, "La Maison des Parents" ?
Vieil homme : le seul obstacle à cette croisière qui m'emmène demain en maison de retraite pour mon dernier voyage serait... serait... serait une chiasse désordonnée ou une constipation carabinée !
Moi : ha ha ha
Vieil homme : ne riez pas, j'appréhende vraiment. Et puis votre rire ajoute à l'angoisse. Qui sait si ce n'est pas votre rire qui me fout la chiasse...? ha ha ha.
Moi : excusez moi.
Vieil homme : trêve de plaisanterie, demain, au départ du bateau, je fais quoi moi ?
Moi : vous attendez sagement sur le quai et je viendrai vous chercher avec votre CLIO bleue.
Vieil homme : vous avez vendu la traction ?
Moi : pardon ?
Vieil homme : laissez, ça doit être un souvenir. Au fait, vous connaissez le colonel ? Quand je lui parle de l'état de mes intestins, comme je le fais librement avec vous, il me crie "Ça me coûte et me dégoutte quand je vous écoute !"...Je suis littéralement atterré par ses allitérations ha ha ha.
Moi : vous m'avez eu, vous êtes trop fort !
Vieil homme : c'est qu'avec les femmes je suis très à l'aise. Attention, je ne dis pas que vous êtes une femme, mais vous avez cette même écoute très féminine. Je fais toujours mon petit numéro de séduction avec le beau sexe, vous avez remarqué ? on n'a rien à perdre à 99 ans.
Moi : 93 :))
Vieil homme : oui exactement !
Moi : et vous savez où vous êtes ?
Vieil homme : c'est un test ? Alors allons-y ! Disons qu'après une mauvaise bronchite qui a tué ma femme et cassé mon nez suite à une chute, je suis passé par deux établissements différents dont j'ai oublié le nom. Depuis deux semaines, à l'initiative d'un psychiatre rigide et fautif d'avoir arrêté mon traitement parce que j'allais bien, j'ai atterri au service universitaire de psychiatrie Unité Intersectorielle Vassal du professeur Limosin, ou je suis très impressionné par le métier et la souplesse psychologique du Dr Jean-Pierre Schuster qui m'a enfin autorisé à partir demain dans une maison de retraite où je trouverai des activités au niveau de mes attentes !
Moi : ...Pétard quel résumé ! Et d'une exactitude confondante !
Vieil homme : vous avez vu cette tirade ! J'ai dit ça d'une seule traite et la phrase était plutôt bien tournée, non ?
Moi : vous me scotchez !!!

Tag(s) : #Dialogues, #instants de vie, #Carnet de voyage, #Pop up

Partager cet article

Repost 0