Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De loin on ne comprend pas qu'il s'agit d'un Rhinocéros

De loin on ne comprend pas qu'il s'agit d'un Rhinocéros

Sa corne est enfoncée dans le poitraille du tigre

Sa corne est enfoncée dans le poitraille du tigre

Ivan : Connaissais-tu le "Rhinocéros (asiatique) attaqué par un tigre" du sculpteur animalier Auguste Cain (1882) installé aux Tuileries ? C'est une composition magnifique, mais d'une rare violence...

JP : Je connaissais cette sculpture, mais tes angles de vue rafraîchissent le regard.

Ivan : figure-toi que j'ai fait une découverte ! On se dit tous que c'est une bagarre entre trois mâles. (dans le titre de l'oeuvre il y a un des deux tigres qui a disparu !?) Parce qu'un rhino ne peut être qu'un mâle dans notre imaginaire... Surprise ! Ici c'est une femelle Rhino ! (on voit à peine sa vulve) Et Il y a quelque chose de très sexuel qu'on ne voit pas tout de suite : elle fait pénétrer profondément sa corne dans la poitrine du tigre qui est au sol (sur le dos pattes écartées) tout en lui écrasant le sexe !!! Mon prof Daniel Arasse aurait jubilé de découvrir ça ! Par ailleurs on dirait qu'il y a un tas de galettes de crottin marron sous la Rhino (toutes magnifiquement polies par les touristes!)... En fait ce sont des ca(ca)ctus piétinés par l'animal caparaçonné !

JP : Le sexe écrasé ??? Tu interprètes ! justement je remarquais la lourde patte sur le ventre (bas certes) mais qui préserve le sexe... Ici le Hamlet/Rhino de ta pièce Animalamlet est triomphant. Mythique rencontre que celle du tigre et du rhino ? Belle intuition de ta part ! N'hésite pas à nourrir ma curiosité : je suis preneur d'un ouvrage scientifique sur les rhinos d'Asie, composition de la peau, mœurs, etc.

Ivan : OK, mais permets moi d'insister pour la Rhino. Je suis retournée la voir : si les burnes du tigre sont sauves (et bien mises en évidence par l'artiste), son pauvre zguègue, lui, est totalement broyé par cette énorme patte femelle !

Interprétation possible du message de l'artiste (conscient ou inconscient) : Si la (pro)CRÉATION (les bourses pleines) est possible, la pénétration (le membre mâle) ne l'est pas ! Et de mettre en scène une demi castration... Mais qui donc castrait Cain ? Ce questionnement nous pousse vers des réflexions passionnantes sur ce que projetait le sculpteur A.Cain (incroyable poids de ce nom de famille avec pour initiale de prénom, celle d'Abel...)

Wouahou ça ne rigole pas

Wouahou ça ne rigole pas

Tag(s) : #Lecture d'oeuvres

Partager cet article

Repost 0