Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les tampons permettent des jeux (calli) graphiques qui peuvent représenter du gravier ratissé, des rochers, des buissons taillés, des arbres de différentes tailles, des cheminements, des mousses, des dalles, des lanternes, des plans d'eau...

Les tampons permettent des jeux (calli) graphiques qui peuvent représenter du gravier ratissé, des rochers, des buissons taillés, des arbres de différentes tailles, des cheminements, des mousses, des dalles, des lanternes, des plans d'eau...

C'est une première en France : les élèves de la Section Art du Collège Gustave Courbet de Romainville, ont décidé en 2014, de transformer une friche située au centre de leur établissement scolaire, en jardin japonais !!!

Durant un trimestre, l'artiste Ivan Sigg, à l'initiative de l'Association Bulles Zik et de la direction du collège, est venu faire dessiner, peindre et écrire les élèves sur le thème Mon empreinte écologique à travers les arts plastiques

Ce travail n'aurait pu se faire sans la présence permanente de l'assistant d'éducation Raphaël Gaiotti (génial trompettiste des Funkwalker) qui assurait la fluidité du travail pédagogique ainsi que l'aide de Nathalie Blot la responsable du CDI.

Ce travail intense a débouché sur une exposition et sur la proposition de réaliser un jardin japonais, idée aussitôt soutenue par le battant principal M. Olivier Catayée, son adjointe Madame Baya Bali et l'Association Bulles Zik.

La friche : un terrain de 16m x 10m pris entre quatre mur (percés de fenêtres de classes) avec pour l'heure un îlot central de trois buissons, des mousses et beaucoup de mauvaises herbes

La friche : un terrain de 16m x 10m pris entre quatre mur (percés de fenêtres de classes) avec pour l'heure un îlot central de trois buissons, des mousses et beaucoup de mauvaises herbes

Ainsi donc pendant le troisième trimestre de cette année 2015, soit neuf séances de trois à quatre heures, les élèves de la Section Art, en compagnie de l'artiste Ivan Sigg et du Jardinier paysagiste Baptiste Moderat d'Otemar, vont découvrir, inventer, dessiner, mesurer, défricher, planter, tailler, ratisser, arroser...Bref, créer un jardin japonais au coeur de leur collège.

Cette aventure inouie dans le cadre de l'éducation nationale, va leur permettre d'expérimenter de nouvelles pratiques à travers lesquelles tous les savoirs seront en jeu ( art du jardin, psychologie, sciences de la nature, arts, philosophie, mathématique, méditation, physique, sciences des civilisations,...)

Estampages sur trames mécaniques. Expérimenter les frontières et les cheminements

Estampages sur trames mécaniques. Expérimenter les frontières et les cheminements

Graphismes, matières, tampons. Expérimenter l'assymétrie du jardin japonais et ses multiples angles de vue

Graphismes, matières, tampons. Expérimenter l'assymétrie du jardin japonais et ses multiples angles de vue

Le travail collectif, en petits groupes (8 à 9) est l'une des clés pour faire tomber les peurs et les préjugés de chacun

Le travail collectif, en petits groupes (8 à 9) est l'une des clés pour faire tomber les peurs et les préjugés de chacun

Tag(s) : #JardinJaponais, #philosophie, #Pédagogie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :