Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui je remonte les bobines en apprenant avec tristesse la mise en sommeil de la revue d'art KUU.
Il y a dix ans - j'en avais 16 - je rencontrais Ivan Sigg, un homme formidable, lors d'un stage chez un décorateur verrier. Ivan dégageait une telle passion pour son métier d'artiste que c'en était très communicatif. J'adorais l'écouter parler, ou travailler sur ses projets, et participer aux réalisations des gravures sur verre de ses dessins. J'étais transportée dans un univers fantastique, entourée de personnages atypiques et merveilleux. J'ai voulu suivre les aventures de tous ces personnages animés d'images et de mots, comme ceux de sa pièce Animalamlet.
Puis un jour KUU est née, une revue pleine de ces choses et de nouvelles, prenant vie grâce au travail d'une multitude d'artistes, décidant de faire un bout de toile ensemble. KUU m'a permis d'apprendre à mieux connaitre l'art de cet artiste que j'affectionne beaucoup. cette revue transmet de la joie et connecte les gens. J'ai aussi rencontré par KUU l'artiste Eric Meyer, une personne aussi formidable qu'Ivan Sigg. Lorsque je parcourais les pages de la revue, j'étais prise d'une impulsion créative qui me faisait attraper mes crayons, mes tubes de colles etc. Il règne une harmonie entre ces deux artistes aussi bien dans la vie que dans leurs travaux collectifs. Je suis triste aujourd'hui. Il ne faut pas que cesse cette aventure, j'ai encore besoin d'être éblouie et beaucoup d'autres personnes aussi. On a encore besoin de magie. Il est dommage que peu de gens prennent le temps d'en recevoir et d'y participer. Je reste fidèle à KUU et attendrai avec espoir qu'elle refasse surface au plus vite. Amicalement Sonia Bougharbel.

La lettre-monde de Sonia

La lettre-monde de Sonia

Couverture originale de KUU5 en écho à la lettre de Sonia

Couverture originale de KUU5 en écho à la lettre de Sonia

Tag(s) : #REVUE KUU

Partager cet article

Repost 0